Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VALENTINO ROSSI RACONTE LE CALVAIRE AU MUGELLO: "LE PIRE GP DE TOUS LES TEMPS"

6 Juin 2019 , Rédigé par steff- fan de Valentino Rossi Publié dans #Sport moto

MotoGP | Valentino Rossi raconte le calvaire au Mugello: "Le pire GP de tous les temps"

Ce n’était certainement pas le Grand Prix à domicile dont rêvait Valentino Rossi . En effet. Le rendez-vous du MotoGP 2019 au Mugello s'est avéré être une véritable épreuve pour l'idole des supporters locaux, qui espéraient trouver un résultat positif sur l'un des circuits où, par le passé, ils avaient gagné plus, mais se sont retrouvés face à une réalité très désastreuse.

 

 

Conduisant sur une Yamaha nettement en forme, le Doctor n’a jamais trouvé le bon rythme dans les courbes du circuit toscan. Mais ce sont surtout les extensions ultra-rapides qui ont véritablement mis le M1 en crise, qui paient toujours une puissance moteur bien inférieure à celle de ses rivaux Honda et Ducati . "Ce fut un week - end très difficile", résume Valentino Rossi ,"L’un des pires depuis longtemps, car je n’ai jamais été rapide. Je suis arrivé ici en sachant que ce serait difficile, mais je m'attendais à aller fort ici au Mugello. Malheureusement, ce n’était pas le cas et dans tous les essais libres, je n’ai jamais été compétitif. En course, partir de l’arrière est toujours difficile, d’autant plus que mon rythme n’était pas fantastique » .

La Yamaha de Valentino Rossi est trop lente au Mugello

Nous ne pouvons pas dire que le phénomène Tavullia n'a pas essayé. A partir seulement de dix - huitième case dans la grille, il a ébauché subi un retour dès le premier tour, mais un touché avec la Suzuki de Joan Mir au cinquième passage l' a envoyé directement dans le gravier des voies d'évacuation à la courbe 4, l' amenant à se glisser en arrière même dans dernière position absolue. Poussant sa tentative de récupération, Valentino Rossi a malheureusement mis fin à sa course trois tours plus tard avec une chute sur Arrabbiata 2, son premier abandon de la saison .

"J'ai tout perdu en contact avec Mir: j'ai essayé de le surmonter, mais nous nous sommes touchés et avons fini la piste", a déclaré le champion du monde à neuf reprises. "Ensuite, j'ai aussi chuté à Arrabbiata 2. Mais en général, ce fut un week-end difficile, car nous étions assez lents et nous avions beaucoup de problèmes, surtout en course, lorsque nous devions rouler avec les autres motos. Nous manquions de vitesse en ligne droite mais aussi en accélération: courir comme ça est très compliqué. Nous devons essayer de faire quelque chose . "

 

Au-delà des erreurs commises et des épisodes malheureux, qui sont tournés dans la mauvaise direction de la course, l’aspect le plus inquiétant que Rossi ramène chez lui au Mugello depuis le week-end chez lui n’est pas le résultat, mais encore une fois le manque de compétitivité, sur lequel les limites techniques congénitales de son vélo influencent. "Nous avons eu des problèmes partout depuis le début", confirme le numéro 46."Les autres pilotes Yamaha qualifiés dans les deux premières lignes sont également arrivés au premier virage et avaient déjà perdu six ou sept places. C'était la principale difficulté, sans parler de l'accélération, dans laquelle nous avons souffert de courbe en courbe. Le problème ne concerne pas seulement la vitesse maximale, mais également la sortie des virages et l'écart est maintenant assez grand » .

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article